Déambulations poétiques, sauvages et gourmandes 

& rituels sacrés inspirés des plantes


Comme par enchantement, les fleurs de Tussilage (Tussilago farfara) se sont ouvertes.

Une constellation de petits soleils ponctuant d’étincelles les clapotis de la Source.

Chez moi, les fleurs de Tussilage sont les premières à éclairer les paysages hivernaux.

Leur jaune d’or porte l’annonce du retour vers la lumière, comme un crépitement de vie remontant sourdement vers la surface.`

Symbole de renaissance, leurs pigments dorés ouvrent le feu d’artifice de recoloration de la Nature, comme un coup d’envoi à l'explosion polychrome du Printemps et la mise au Monde de nos intentions et projets les plus chers.

Je suis allée cueillir le Tussilage, qui aime pousser dans les flux ondulants de la rivière, pour me relier à la médecine de l'Eau et laisser se mouvoir en moi l'énergie de cette nouvelle Lune en Poisson.

Je l'ai cueilli les pieds dans l'Eau en savourant la caresse de la danse fluide et limpide de la cascade sur ma peau nue.

Je me suis allongée sur le gros rocher au milieu du torrent et je me suis sentie bercée par la mélodie aquatique et cristalline.

Le signe d'Eau de cette nouvelle Lune nous invite au grand nettoyage du Printemps.

L'Eau purifie. Elle dilue nos attentes et nos projections, elle dissout nos peurs, elle nous ramène à la joie enfantine de la pure présence, ici et maintenant.

L'Eau laisse la Vie couler en nous, elle polit et arrondit les obstacles sans s'y heurter. L'Eau lave nos blessures et fait circuler nos émotions.


L’Eau nettoie ce qui n'est plus nécessaire et fait de la place pour notre éclosion, pour l’expression de notre être au Monde.

Le nom Tussilage vient du latin "tussis", "toux" et "agere", "chasser". Il soulage la toux, éclaircit notre parole, nous aide à faire entendre notre voix dans le Monde, fluide et limpide, comme le chant de la Source.

C’est pour cela que j’ai préparé un miel de Tussilage à laisser macérer pendant un cycle lunaire. Il sera prêt pour accueillir le Feu de la prochaine nouvelle Lune en Bélier. Le Feu de notre manifestation.

Avec son parfum blond-ambré de pollen et sa longueur en bouche épicée, ce miel de Tussilage ensoleillera nos papilles encore toutes engourdies d'Hiver.

LA RECETTE DU MIEL DE TUSSILAGE

Cueillez le Tussilage avec soin, respect et gratitude au bord d'une rivière.

Prenez le temps de le rencontrer.

.

Ecoutez la mélodie de l'Eau et savourez son chant en vous.

.

Mettez à sécher les fleurs de Tussilage pendant 48 h

à l'abri de la lumière dans un endroit chaud et sec.

.

Déposez-les dans un bocal et recouvrez-les de miel d'Acacia (qui ne cristallisera pas).

.

Laissez l'alchimie opérer pendant un cycle lunaire

à l'abri de la lumière et à température ambiante.

.

Dégustez le miel à la petite cueillère, sur des tartines ou dans des tisanes en vous émerveillant de ses jolies fleurs solaires dans vos préparations.



Dans mon village italien, nous avons fêté la Befana la nuit dernière.

Dans l’imaginaire populaire, il s’agit d’une vieille femme au nez crochu voyageant sur son balai et offrant des présents aux enfants sages.

Cette célébration méditerranéenne trouve son origine dans les traditions agricoles païennes de l'antiquité préchrétienne. La nuit du 5 au 6 janvier, on fêtait la mort et la renaissance de la Nature, à travers le sacrifice de Mère Nature, représentée comme une vieille femme. Cette représentation serait liée à l'année écoulée : Mère Nature, fatiguée d'avoir déployé toute son énergie a perdu sa vigueur initiale et apparait sous la facette d’une femme âgée qui se sacrifie pour faire place à son jeune visage et apporter la fertilité à la Terre pour les récoltes à venir. Dans l'ancien Latium, cette grande déesse mère s'appelait Bubona, ce qui laisse penser que la « Bubona » est devenue la « Befana ».


La Befana clôt « la petite année »: un temps de suspens, de passage entre l'année écoulée et la nouvelle année. Après le Solstice d'Hiver, il aura fallu douze jours au Soleil pour que sa renaissance devienne visible.


La Befana me relie à toutes les facettes de femmes que je porte en moi. Elle me relie à la figure de la Sorcière.

C’est elle qui m’a fait réouvrir le livre de Mona Chollet et savourer cette citation « La sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations : elle est un idéal vers lequel tendre, elle montre la voie. » (Sorcières, Mona Chollet)

Ici, en honneur de la Befana, on fait des biscuits surnommés « Befanini » qui sont confectionnés avec du zeste de citron.


Alors, en guise de Befanini, j'ai eu envie de vous offrir ma recette de biscuits amaretti au Romarin et au citron.


Ces biscuits éveillent notre énergie vitale et nous offrent le soleil du citron et du Romarin. Ils nous relient à notre lumière intérieure en ce jour de l'Epiphanie.


La recette des Befanini au Romarin et citron

(pour 10 befanini) 60 g d’amandes en poudre 75 g de sucre semoule 1 blanc d’oeuf le zeste d’un petit citron les feuilles de 3 petites branches de Romarin


Préparer la pâte quelques heures à l'avance. Dans un saladier, mélanger la poudre d’amande avec la moitié du sucre, le zeste de citron et le Romarin ciselés finement. Dans un autre saladier, fouetter le blanc en neige en ajoutant le reste de sucre. Incorporer délicatement le blanc dans le premier mélange. Garder la pâte au frais au moins une heure. Аvec les mains humides, former des petites boules avec la pâte. Les poser sur une plaque recouverte de film papier cuisson en les aplatissant légèrement.

Préchauffer le four а 140-150°C (chaleur tournante) puis enfourner les biscuits 15 minutes environ.

Ces biscuits célèbrent la vitalité solaire du Romarin qui réchauffe et tonifie notre corps au coeur de l'Hiver.


Chez moi, le Romarin est encore tout fleuri alors qu'il a neigé sur les sommets au-dessus de la maison (ci-dessus, je vous offre une petite vidéo d’une session de cueillette sauvage).

Ses floraisons hivernales témoignent de sa puissance qu’il nous transmet pour renforcer nos défenses immunitaires dans le froids.


Il est d'ailleurs souvent associé à la notion d’éternelle jeunesse et rentre dans la composition de nombreux soins cosmétiques par son pouvoir anti-oxydant.


Il contient aussi des molécules aromatiques aux vertus antiseptiques et antibactériennes qui nous soutiendront pour résister aux pathologies hivernales.





Je la mets à infuser sur mon poêle avant de me coucher et la déguste au petit matin.

C'est un délice de me réveiller avec son goût minéral aux notes de fruits rouges

et de contempler le vert profond de son infusion

concentrant toute la vitalité de l'éveil printanier.

Je vous livre ici ce que m'a murmuré l'Ortie

qui pousse près de la Source

ainsi que la recette de son infusion nourrissante. 



Grand apport d'énergie et protection


L'Ortie nourrit en profondeur nos êtres et nous apporte un grand flux d’énergie pour démarrer le cycle de transformation matérielle et spirituelle propre à cette période. Originaire d'Eurasie, elle est aujourd'hui présente dans le monde entier. Eternelle voyageuse, elle parcourt la Terre grâce à ses longs rhizomes qui se propagent à toute vitesse. 

Où qu'elle aille, elle emmène avec elle cette impulsion vitale. 

Les feuilles d'Ortie sont très riches en protéines, vitamines, minéraux et oligo-éléments et les graines en acides gras essentiels. La présence simultanée de vitamines B1, C, E, fer, zinc, sélénium et manganèse renforce et protège notre système immunitaire. Elle permet aux personnes fragilisées de retrouver leur forme physique et à celles épuisées par le stress - qui puise dans nos réserves en minéraux - de retrouver une bonne stabilité nerveuse. La silice contenue dans ses poils urticants donne de la vitalité à nos ongles et cheveux ainsi qu'à nos os et cartilages.

Cette richesse en minéraux et sa haute teneur en fer nourrit notre sang en profondeur. En médecine chinoise la bonne santé du sang est considérée comme l’élément clé de notre énergie vitale. Elle nous protège contre les attaques extérieures et nous permet d’être pleinement incarné.e et de vibrer de toute notre énergie.



Nettoyage profond

Cette période particulière nous invite à réaliser un travail de nettoyage des illusions concernant qui nous sommes, à abandonner certaines croyances, à laisser de coté les modèles dépassés.

L'Ortie nous aide à faire ce grand nettoyage.  Caractéristique rare, cette plante nourrit et nettoie en même temps. Grande dépurative, elle aide le corps à éliminer les toxines par le reins. Elle est aussi diurétique et favorise l’élimination de l’acide urique, substance inflammatoire pour les articulations et de l’eau qui stagne dans le corps.

Elle nettoie aussi le sang : sa richesse en minéraux permet de tamponner les déchets acides de l'organisme grâce à leur substances alcalines. On la considère d'ailleurs dans de nombreuses  régions comme "nettoyante du sang".   Et un sang moins chargé en déchets ravivera notre vitalité.



L'Ortie nous pose donc la question de comment circule notre énergie ? Et où est-ce que nous l'employons.

Inséminatrice d'énergie, elle nous donne le courage d'oeuvrer pour quelque chose à la hauteur de ce que l'on est. 

Conquérante, ses pointes acérées et son aspect guerrier nous offrent la détermination nécessaire pour avoir confiance en qui nous sommes et marcher fermement sur notre chemin, pour affronter nos peurs, ne pas s’arrêter aux premiers obstacles et ne pas se laisser refréner par le passé. Son impulsion vitale nous aide à transformer activement notre réalité en accord avec notre essence profonde. 



RECETTE SAUVAGE  L'infusion nourrissante à l'Ortie

L'infusion de feuilles d'Ortie permet d'extraire ses minéraux (magnesium, calcium, potassium, etc.) sous leur forme la plus simple et de les absorber facilement. Cette tisane est très nutritive et reminéralisante. Elle fortifie notre organisme en lui donnant de la vitalité. 

Mettez 70g d'Orties fraiches ou 30g d'Orties sèches dans une casserole remplie d'1 litre d'eau et, à couvert, faites chauffer sur feu très doux. Arrêter le feu dès que l'eau frémit, sans faire bouillir. Laissez infuser toute la nuit, filtrez, buvez tout au long de la journée le lendemain et savourez la magie.



Le rituel de la Tisane est un de mes moments préférés de la journée.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la confection d'infusions médicinales avec les plantes sauvages guérisseuses, vous pouvez voir le replay d'une de mes déambulations sauvages autour de l'art de la Tisane.


1
2