Tarte aux Mûres et aux Carottes Sauvages

I. La Mûre


Il faut exercer une légère pression entre les deux doigts et tirer délicatement.

Si elle ne cède pas, ne pas insister. Et surtout, attendre qu'elle soit bien mûre.

Mûre à point.


Parfois, on se précipite. On est passé cent fois devant en résistant mais, aujourd’hui, elle semble si dodue, si luisante au soleil, qu'en la sentant récalcitrante, on tire encore plus fort.


Elle abdique à contre-cœur mais, en bouche, sa mauvaise humeur se transforme vite en âpreté qui condamne avec fermeté notre avidité.



La précipitation ne fait pas partie du champs lexical de l'été.


L'été nous fredonne une langue langoureuse et chantante dont la syntaxe frivole ouvre une parenthèse d'insouciance et de tranquillité.

C'est une invitation à ralentir, à se laisser aller à la volupté du temps long qui s'étire nonchalamment dans le creux des heures chaudes.


Les fruits d'été portent en eux le secret du temps juste.

Ils résistent, non pas pour nous tenir tête, mais pour nous inviter à patienter encore un peu avant de les cueillir.

Ils se détacheront gracieusement à l'instant précis où ils auront distillé tout leur potentiel aromatique. Cet instant sublime où l'équilibre parfait entre le sucré et l'acidité est atteint.


Juste à point.


Pour savourer pleinement la quintessence de l'été, il faut donc apprendre à devenir esthète de la lenteur. Et, ne jamais se laisser emporter par l'empressement impatient qui gâcherait le fruit de ces longues heures de murissement concentrées.


Finalement, c'est une histoire de confiance paisible : dans l'indolence des heures chaudes, quand tout semble figé, pétrifié sous le soleil de plomb, il y a les fruits qui se gorgent en sucre et murissent tout doucement mais surement.


Et de là, comprendre intimement qu'au cœur même de cette oisiveté, il y a nos rêves qui murissent et prennent forme. Tranquillement mais surement.



Quand on a su attendre, quelle récompense !

La Mûre se détache amoureusement en colorant légèrement nos doigts de ses drupes confites au soleil, éclatées sous les vibrations du chant des cigales.

En bouche, c'est une caresse de caramel chaud et roussi ponctuée d'une pointe d'acidité qui fait frissonner les mandibules.

Puis vient le croquant contrastant parfaitement avec l’onctuosité.


S’ensuivent les sourires ravis, surlignés de bleu-pourpre, tous abasourdis de se délecter ainsi de ces cadeaux gratuits si généreusement offerts.


Et, dans un murmure : « Tout vient à point à qui sait attendre ».



II. La Carotte sauvage


En août, l'oliveraie prend la couleur paille des herbes desséchées au soleil. Il ne reste plus que les Carottes sauvages, majestueuses dans leurs collerettes de reines, et la forteresse de Mûres gardiennes du royaume des oliviers.


On reconnaît la Carotte sauvage grâce à la fleur pourpre qu'elle abrite en son cœur.

Un cœur couleur-de-Mûres qui porte l'annonce de l'embrasement des feuilles attisé par les premiers vents d'automne.



J'aime cuisiner inspirée. Par l'humeur que souffle la saison, par la poésie d'un lieu-dit, la palette chromatique d'un instant...

C'est de cet instant, d'un rayon de soleil ocre-orangé qui caressait le cœur incandescent des Carottes sauvages balançant devant les Mûres compotées au soleil dont cette tarte veut témoigner.


C'est de ces premières couleurs automnales entremêlées. De ces premières saveurs plus veloutées qui nous font doucement rentrer dans notre intériorité.


III. La recette sucrée-piquante-acidulée


Quand elles se replient dans leurs nids de graines, le sucré des fleurs de Carottes sauvages se teinte de notes piquantes, ce qui tombe à pic pour notre recette qui tisse :


Le sucré floral des ombelles de Carottes sauvages

L'acidulé caramélisé de la Mûre

Le piquant croquant des graines de Carottes sauvages

LA RECETTE SAUVAGE


Une pâte sablée aux graines de Carottes sauvages parfumée de quelques gouttes de l’huile essentielle distillée l'automne dernier.


Une crème pâtissière au lait végétal infusée et fleurie aux ombelles de Carottes sauvages.


Et des Mûres confites dans du miel et déglacées au vinaigre de Mûres de Linda Louis.


Le tout fleuri d’ombelles et parsemé de graines de Carottes sauvage encore vertes qui croquent sous la dent.



La pâte sablée sans gluten aux graines de Carottes sauvages


Ingrédients :

60 g de farine de riz

30 g de farine de mais

30 g de farine de sarrasin

10 g de fécule de mais

40 g de sucre

40 ml d’huile d’olive

Eau

1 oeuf bio de poule bien nourrie et élevée avec soin

5 gouttes d’huile essentielle de carotte sauvage, graines de carottes sauvages

1 poignée de graines de chanvre torréfié et pilé (optionnel)

2 belles poignées de graines mûres de Carottes sauvages


Recette :

Egrainez les nids de graines de Carottes sauvages puis mélangez tous les ingrédients pour obtenir une boule homogène.

Etalez la pate à la main et cuire à blanc pendant 20 min à 180°C.



La crème patissière au lait végètal parfumée aux fleurs de Carotte sauvages


Ingrédients :

7 ombelles de Carottes sauvages

50 cl de le lait de riz

25 g de sucre semoule

2 oeufs entiers bio très frais

40 g d’amidon de maïs


Recette :

Versez le lait et les ombelles dans une casserole et portez à frémissement à feu doux et à couvert. Coupez le feu et laissez infuser 15 min.

Quand la préparation a refroidi, rajoutez l'amidon , le sucre et les oeufs.

A feux doux, mélangez constamment jusqu'à épaississement.

En fin de cuisson, mixez et réservez au frais.



Le vinaigre de Mûres de Linda Louis (à préparer 2 semaines à l'avance)


Ingrédients :

300g de Mûres

900ml de vinaigre de cidre


Recette :

Ecrasez les mures.

Versez-les dans un bocal et recouvrez de vinaigre.

Laissez macérer 2 semaines dans un endroit chaud.

Filtrez à l'aide d'une étamine et mettre en bouteille.


Les Mûres compotées aux rayons de soleil et déglacées aux vinaigres de Mûresmures

Ingrédients :

6 belles poignées de Mûres mûres à point

1 càS bombée de miel

1 càS de vinaigre de Mûres


Recette :

Faites caraméliser les Mûres dans une poêle avec le miel.

Déglacez au vinaigre de Mûres.



Le dressage

Ingrédients :

Des ombelles de Carottes sauvages fraichement cueillies.

Des graines encore vertes de Carottes sauvages.


Recette :

Répartissez la crème pâtissière sur la pâte sablée.

Recouvrez des Mûres caramélisées.

Parsemez de graines de carottes sauvages encore vertes.

Embellissez le tout d'ombelles de Carottes sauvages.


Savourez avec une infusion de Ronces et une lumière dorée de fin de journée d’été.


© Autonomia Project